Après avoir terminé la saison européenne avec 40 corridas, au cours desquelles il a coupé 47 oreilles et 2 queues, Julian Lopez “El Juli” met le cap sur l’Amérique, où aujourd’hui commence en Latacunga (Équateur) son mini-tour particulier à travers l’étang. Il y aura cinq célébrations dans lequel l’épée de Madrid exécute le paseíllo, se produisant dans les pays de l’Équateur, du Pérou et du Mexique en seulement dix jours.

Le premier de ces engagements aura lieu ce vendredi 11 novembre à la Foire de Latacunga (Equateur), où il sera mesuré main dans la main avec Andrés Roca Rey dans une corrida où se battront des cors de Huagrahuasi. Il partagera également l’affiche avec le torero péruvien le dimanche 13 novembre au Foire d’Acho (Lima, Pérou), où le Mexicain Arturo Gilio prendra l’alternative, dans une affiche complètement internationale.

Ce sera le week-end prochain quand “El Juli” se rendra au Mexique pour combattre trois jours consécutifs. Le vendredi 18, il fera le défilé à Monterey faire face à une course de taureaux de Fernando de la Mora dans une liste complétée par “El Payo” et Diego Silveti.

Le lendemain sera Pachuca où vous pourrez profiter de la maîtrise du Madrilène, qui alternera avec “El Conde” et Joselito Adame dans une célébration au cours de laquelle se déroule une corrida de Vila Carmela.

Le dernier des engagements de «El Juli» sur le sol américain aura lieu le dimanche 20 à Irapuatooù un attendu main dans la main avec Diego Silveti dans la traditionnelle corrida de la Révolutionpour laquelle une corrida à San Miguel de Mimihuapán a été revue.