Guillaume Leal

PACHUCA, Hidalgo.- Le 19 novembre sera une date d’événements dans Pachuca.
Non seulement 44 ans après l’inauguration de l’un des monuments les plus importants de Mexiqueen raison de sa proximité avec la capitale du pays et parce que son arène a soutenu les performances des principales figures de la tauromachie mondiale.

Cet après-midi Alfredo Rios “Le Comte” La célébration de ses trois décennies d’alternative commencera, en bonne forme physique, avec ses illusions intactes et assumant son engagement de premier sabre.

Et de son côté le professeur Julian Lopez “El Juli” réapparaîtra dans ce ring où il a joué la précédente fois il y a près de dix ans.

Hier dans une salle de fête à Pachucala société Toro Tlaxcala dirigée par le matador Raphaël Ortega et auquel ils se sont maintenant joints Juan Carlos Muñoz Oui Enrique Zunigaa donné une conférence de presse, non pas pour annoncer la corrida, puisqu’elle s’est déjà déroulée il y a un peu plus de trois semaines, mais pour avaliser l’engagement qu’ils ont pris avec les supporters de monter un spectacle à la hauteur.

« C’est l’une des places les plus importantes du pays, en raison de son histoire, de ses affiches et des triomphes que nous avons obtenus ici. C’est pourquoi nous avons décidé de faire cette corrida, qui je pense est une obligation avec une affiche au top, en espérant que le public l’apprécie et arrive à remplir les étals »compté Ortegaqui était également accompagné au présidium par Salvador Nuñez, représentant du gouvernement de l’État, par l’intermédiaire de l’opérateur d’événements Hidalgo ; la femme d’affaires taurine Erika Molinaprésident de la commission des affaires taurines de Pachuca et le tueur Paul Samperio.

A travers une vidéo, racontée par le journaliste Heriberto Murrietaun souvenir est fait des débuts du monumental en 1978, avec trois figures d’époque sur l’affiche : Manolo Martinez, Curro Rivera Oui Jorge Gutiérrezdes taureaux de combat issus d’un des haras les plus prestigieux, celui de Javier Garfias.

Monumental Vicente Segura Pachuca Il a été construit sur l’insistance de son employeur pendant de nombreuses années, Jésus “Chucho” Arroyoau gouverneur de l’époque George Rouge Lugoson ami et bon torero.
En fait, l’entreprise veut reconnaître le seul personnage vivant sur cette affiche, l’enseignant d’Hidalgo Jorge Gutiérrez et aussi au souvenir de l’inoubliable Flux “Mucho”.

La course des taureaux qui se jouera Villa Carmelaest un lot typé, de belle facture et, d’après les photographies publiées hier lors de cet événement, de bonne présence.
« L’éleveur nous a donné les actes de naissance des taureaux, certains ont plus de cinq ans et d’autres sont sur le point de les atteindre. Nous voulons que ce soit un événement digne de Pachuca, de sa place et de ses habitants »il prétendait Ortega.