Fernando Adrian fait face, dimanche prochain, le 40ème après-midi de toute sa vie de matador. Et ce sera celle de la corrida Charité. Bien qu'il s'agisse d'un après-midi décisif dans sa carrière, le madrilène continue son chemin d'un pas ferme, et tout cela malgré son exclusion de salons comme Valence, Séville soit saint Isidre en début de saison.

Dimanche, il y aura 40 corridas disputées tout au long de sa vie, et ses chiffres sont vraiment convaincants : sur 39 après-midi, il a réalisé 34 sorties sur ses épaules depuis 2013. Et 21 consécutivement ; le dernier, le 20 mai à Foire de Pentecôte de Nîmesdans lequel il a enlevé les oreilles d'un taureau Vierge Marie le jour de votre confirmation alternative à France.

Son double coup dur l'année dernière en Les ventes, partir deux fois pour son Grande porte dans la Foire de San Isidro et dans le Course caritative, L'année dernière, il a participé à une quinzaine de corridas dans les principales foires et il s'en est sorti sur les épaules dans chacune d'elles. Maintenant, il est annoncé dans ce qui a été considéré avec Resurrección comme la corrida la plus importante de la saison, en l'occurrence en faisant le Paseíllo avec Morante et Château avec des taureaux Garcigrande.

En ce moment, dans les quatre promenades qu'il a faites cette année –Castellón, Illescas, Valdetorres de Jarama et Nîmes- Il s'est envolé tous les après-midi.

Fernando, Après avoir choisi l'alternative le 15 juin 2013, il a dû attendre près de 10 ans plus tard pour confirmer sa position de premier mondial, et l'année dernière, il est apparu comme l'un de ces jeunes fondamentaux des foires après cette double victoire à Venise.

J'arrive à Madrid couvert et avec une seule balle dans la chambre, une balle qui s'appelait Santiago Domecq, l'un des fers les plus réguliers du classement. Il a réussi à couper l'un des 'Boîte à couture' et un autre à 'Content', sortir sur les épaules.

Quinze jours plus tard, il entre dans la Charité par ses propres mérites, célébration où il alterne avec Château et Emilio de Justo, qui a vu comment l'homme de Madrid balançait ses deux oreilles avec un mouvement extraordinaire 'Kidnappeur' de Juan Pedro Domecq.

Dimanche, il combattra le 40ème après-midi de sa vie de matador. En toute honnêteté, dans la corrida de la plus haute catégorie de toute la saison, avec Dimanche de Pâques Sévillan.