Sergio Rodríguez arrive ce lundi Arganda du roi à partir de Navas del Marques. Et il le fait en ce moment “Plus d’ambition, plus de faim et plus de désir que j’ai. Je viens de porter un coup important sur la table et je veux qu’il se répète à Arganda »assure l’homme d’Avila.

Dans vos projets futurs, Sergio Rodríguez Madrid ne peut pas être enlevé de son esprit: “J’ai hâte de marcher sur Las Ventas. Je veux que les supporters madrilènes voient le type de torero que je suis ». Bien qu’il affirme que “Je n’aime pas penser à demain, j’aime vivre et profiter au jour le jour” et oui, un objectif s’était fixé en début de saison : finir cette année parmi les meilleurs toreros.

Sergio Rodríguez a fait ses débuts avec des picadors à Lerma il y a un peu plus d’un an, période pendant laquelle il assure que « L’évolution de ma tauromachie et de mes capacités a été très grande et très rapide. Ce fut une année de croissance professionnelle et personnelle.

Si un novillero doit avoir quelque chose, c’est son attitude et son dévouement. Quelque chose que l’homme d’Ávila met sur le ring tous les après-midi, quelle que soit sa catégorie : “J’essaie toujours de ne plus rien avoir en moi. Laissez la case vide. Dans la tauromachie tout se travaille, et le mental est un plus. Être psyché à 200% vous fait atteindre des niveaux extrêmes.

Le lundi 12 septembre, les visages seront vus avec les bouvillons de Jean-Manuel Criadoprès de Ruben Fernández Oui Georges Molina. Oui Sergio Rodríguez promesses: “A Arganda, vous verrez ce que j’ai montré toute la saison. Un torero avec vérité, avec pureté, beaucoup de dévouement et beaucoup d’ambition ».