Guillermo Leal

Joselito Adamé, En tant que personnage mexicain, il sera le premier torero à combattre à nouveau un taureau dans les arènes. Place Mexique après 622 jours qui séparent la dernière corrida qui a eu lieu et celle du 28 janvier, jour du retour de la courageuse fête dans les plus grandes arènes du monde. «Je suis très responsable, fier et heureux. C’était ce dont la fête avait besoin, pour que le monumental soit ouvert et encore plus lorsque ce qui empêchait les corridas d’avoir lieu n’avait ni le soutien ni la raison.il assure.

« Personnellement, pour moi, c’est une fierté de savoir que c’est moi qui vais combattre ce premier taureau, qui, bien sûr, représente déjà un événement historique et que nous célébrons tous depuis la décision du Cour suprême qui a unanimement donné son vote de confiance à la liberté et au droit dont nous disposons tous de pouvoir profiter d’un spectacle incroyable comme une fête taurine.il prétendait Adamé.

Le natif d’Aguascaliente est en tête de l’affiche inaugurale qui a été officiellement confirmée hier par la compagnie du Mexique pour le 28 janvier où il alternera avec Diego Silveti, représentant de l’une des dynasties taurines les plus importantes; et avec l’une des figures les plus grandes et incontestables d’aujourd’hui comme le Péruvien Andrés Roca Rey, faire face à un confinement Fernando de la Mora.

« J’aime beaucoup l’affiche, mais plus le fait de savoir que Place Mexique nous donnerons une longue série de célébrations au cours desquelles beaucoup de mes collègues auront l’occasion de faire de leur mieux pour que cette réouverture ait la hauteur de son sens.’confirmé Adamé. La tauromachie est une tradition, c’est une culture, c’est un moyen de subsistance. En un mot c’est la vie et le plus grand bastion taurin comme le Mexique doit toujours rester ouvert et intact », ajoutée Joselito.

Près de trois ans se sont écoulés depuis la dernière représentation de Joselito au Mexique. « Et en ce moment, je suis dans un très bon moment de ma carrière. Pour tester la saison que nous avons pu faire l’année dernière en Espagne où nous enchaînons des triomphes qui ont eu un impact et qui, je l’espère, seront doublés cette année. J’arrive à cet engagement fort physiquement et mentalement. J’ai la capacité et la préparation pour pouvoir offrir un grand après-midi de tauromachie, un après-midi qui sera spécial du simple fait d’être celui avec lequel l’activité revient dans le Place du Mexique’.

Joselito Adamé débutera ce dimanche à Moroleón, Guanajuato, sa saison mexicaine 2024. « Mon engagement est envers le public. Revalidez ce qui a été réalisé, améliorez-vous et grandissez en tant que torero. Essayer de ne pas atteindre un plafond ou de tomber dans une zone de confort, ce qui n’est certainement pas mon objectif., il prétendait. Le 28 janvier Joselito Adamé sera dans le Mexique.