Le matador de El Puerto Daniel Crespo, le torero sévillan Javier Zulueta et le torero de El Puerto José Feria ont récolté les prix de la saison taurine d’El Puerto 2023 lors d’une magnifique soirée à la Peña José Luis Galloso, dans sa vingt-troisième édition.

Vendredi dernier, le 20 octobre, la cave El Cortijo à El Puerto de Santa María a accueilli l’une des soirées les plus attendues après la fin de la saison taurine d’El Puerto 2023 : la remise de la XXIIIe édition des prix taurins du Peña Museo Tauromachie José Luis Galloso, plein de tradition et de prestige, qui a réussi une fois de plus à rassembler tous les passionnés et le secteur taurin, avec une salle comble.

Le journaliste taurin Jerónimo Roldán a été une année de plus – et aucun des vingt-trois n’a été perdu – le maître de cérémonie.

À la réunion ont participé, au nom de la Mairie de Puerto de Santa María et de l’équipe gouvernementale de Germán Beardo, le conseiller délégué de la Plaza de Toros, Carmelo Navarro, accompagné du conseiller et parlementaire andalou, José Ignacio González Nieto.

Au premier rang, ils ont partagé avec les lauréats, le professeur José Luis Galloso, le président de la Peña, José Luis Muñoz Barrero et le directeur des Bodegas El Cortijo et du Restaurant Los Portales, Francisco Custodio, en plus du délégué gouvernemental à Cadix de la Junte. d’Andalousie, Mercedes Colombo, la première vice-présidente de la Chambre andalouse, Ana Mestre et la déléguée à l’Éducation de Cadix, Isabel Paredes.

Étaient également présents des personnalités éminentes du monde de la tauromachie telles que Luis Parra Jerezano, Francisco Javier Gallardo, représentant de Circuitos Taurinos, la société de gestion des arènes de El Puerto de Santa María pendant trois saisons, le président Rafael Carrero, parmi une liste interminable de professionnels. des médias taurins, des autorités du monde taurin, des présidents et des membres des clubs d’El Puerto ; Bref, un penchant pour l’albero qui a mis en place les no-tickets.

Le premier tiers de l’événement avait pour but de rendre un hommage émouvant et sincère à trois grands fans décédés cette année, qui faisaient partie du personnel des arènes de El Puerto : Manuel Rosillo Jiménez, torero légendaire des arènes du centenaire de la ville des Cent Palais. ; José Luis Galán Pérez, menuisier et co-auteur avec José María Millán du livre Plaza Real II et Joaquín Camacho, éternel concierge amoureux de sa place. Minute de silence et de souvenir pour que Dieu vous ait dans sa gloire.

C’est la journaliste taurine Olga Pérez Puyana, qui a distingué le torero Portuense et conseiller de la Place, José Gutiérrez Feria, José Feria. Torero de notre ville qui, bien qu’il ait eu une courte carrière taurine en raison d’un combat sérieux qui a frustré sa projection infinie, a laissé sa marque dans l’époque, étant un torero d’art, avec une main basse et une grande fierté. Amateur dans l’âme et exigeant dans la loge de notre Plaza Real, où il a été le conseiller d’Olga alors qu’elle était présidente des arènes d’El Puerto.

Le trophée sponsorisé par le plus taurin des bars d’El Puerto, sous la direction de Daniel et Susana, est revenu à Javier Zulueta, le torero sévillan, fils et petit-fils d’huissiers et puntilleros de la Maestranza. Le très jeune fils des propriétaires de Sol y Sombra a annoncé son intention de devenir torero et de recevoir un jour le trophée de ses parents au milieu du sourire complice de l’homme respectable. Zulueta a reçu son prix après avoir visionné cet été à El Puerto un excellent résumé de son travail, méritant les deux oreilles au klaxon, après avoir écouté le profil d’Emilio Trigo, l’un des journalistes taurins les plus prestigieux d’Andalousie et d’Espagne.

Le matador de Porto Daniel Crespo a reçu le Trophée Solera Plaza Real, sponsorisé par El Puerto Taller El Palmar, pour ses deux après-midi consécutives d’art, de courage et de parcours des Puertas Grandes, s’imposant comme le vainqueur de la saison basée sur le courage, la tauromachie et les passes. de profondeur et de valeur. Le vétérinaire Antonio Ruiz López s’est chargé d’exciter le public en rappelant ses tâches, qui, tous les supporters de Porto, espèrent qu’elles seront le décollage définitif de sa carrière lors de la prochaine saison, rappelant à toute l’Espagne qu’il a été un vainqueur aux côtés de personnalités telles que Juli ou Roca King et il était sans corrida ni taureau en public.

Le grand moment de la soirée a été réalisé par le conseiller municipal de Portuense, Carmelo Navarro, qui a fait le vœu de remettre à l’enfant de Sol y Sombra, déjà étudiant à l’école La Gallosina, le prix du meilleur torero, « ce qui sera un signe que la tauromachie continue à vivre et que nous sommes toujours là pour soutenir la fête nationale. »

Enfin, Carmelo Navarro s’est touché les cheveux en annonçant que le Musée taurin José Luis Galloso déménagera bientôt sur la Plaza Real pour y ouvrir ses portes, mettant en valeur depuis ses murs de 1880 la carrière du plus grand maître qu’El Puerto ait produit.