maisons de simon ‘il a envoyé les maçons’ à Aymeric Caron. C’était dans plusieurs débats en face-à-face entre les deux menés ces jours-ci dans différents médias français. Et la tauromachie a gagné la bataille dans chacun d’eux. Les arguments de la tauromachie heurtent une revue du député français qui entend interdire la tauromachie dans France.

“S’ils veulent nous enlever ce qui fait partie de notre culture et de notre patrimoine, nous serons les rebelles !” Casas a dit sans ambages comme reflété l’OBS, et poursuivi : “Nous n’acceptons pas le dogmatisme d’un homme politique parisien et de ceux qui, depuis les bistrots de la capitale, nous traitent de sadiques.” Une semaine après le débat à l’Assemblée nationale sur le 24-N, -malgré le fait que le Commission de droit français a “renversé” la proposition d’abolir la tauromachie hier – la tauromachie France ainsi que des politiciens et diverses personnalités du pays élèvent la voix pour défendre la tauromachie. Et c’est qu’il ne reste plus que deux jours pour que douze villes descendent dans les rues de France pour protester contre une loi qui porte atteinte aux principes de liberté et de démocratie.

Les villes de Alés (11h00), Arles (11h00), Auch (11h00), Bayonne (11h30), Béziers (11h00), Dax (12h00), Istres (11h00), Langon (08h30), Mont de Marsan (11h00), Nîmes (11h00), Pau (11h00) et Perpignan (11h00) Ils ont appelé à des manifestations qui auront lieu le long des routes principales de ces villes et dans lesquelles un manifeste contre ce projet de loi sera lu. La tauromachie se battra jusqu’au bout pour gagner cette bataille.