Guillermo Leal

Respectueuse de la procédure judiciaire et des notifications correspondantes des autorités, comme elle a toujours été menée, l’entreprise des éleveurs Baillères et Sourd, qui gère le Monumental Place Mexiquen’exclut pas la reprise de l’activité taurine en janvier.

En attendant le retour de l’activité professionnelle devant les tribunaux dans les premiers jours de l’année prochaine et la notification de la résolution du Cour suprême de justice-qu’en raison du manque d’arguments solides de la part du Juge Bass, Ayant rejeté le veto pour organiser une fête de brava dans les plus grandes arènes du monde, l’entreprise, pensant aux fans, a parlé avec les toreros et les éleveurs pour annoncer la réouverture des corridas.

Dans le milieu taurin, on dit que non seulement cette célébration, qui pourrait être célébrée le 14 ou le 21 janvier, sera un événement pour ce qu’elle implique, mais qu’il est prévu d’organiser quatre ou cinq célébrations supplémentaires qui couvriront certainement le 77e anniversaire de l’Arène Insurgentes formant un week-end de trois célébrations consécutives les 3, 4 et 5 février, en plus d’autres qui prolongent l’activité jusqu’à la fin du deuxième mois de 2024 avec des affiches de luxe pour célébrer comme il se doit, en beauté, le retour de la corrida activité.

De nombreux noms sont envisagés pour ce cycle historique qui réunira des figures et des jeunes toreros mexicains et étrangers qui, bien sûr, n’ont pas soulevé d’objection à se produire en raison de ce qu’il représente pour la courageuse fête, car le Place Mexique C’est une scène d’importance mondiale.

Ce panorama, sans être officiel, est un bon cadeau Bonne nuit et Noël pour tous les fans d’un spectacle traditionnel et culturel, générateur d’impôts, gagne-pain pour des milliers de personnes et, surtout, légal.