« C’était l’une de mes meilleures performances cette année en Espagne, mais j’étais trop rapide pour tuer. C’est dommage car j’ai beaucoup apprécié et le public l’a apprécié positivement. ». De cette façon, il explique et explique Paco Velásquez ses sentiments après la corrida d’hier au Coupe Manuel Vidrié à Moralzarzal où il a fait le tour du ring après avoir caillé un taureau de Les éloges funèbres.

« Avec Bambú en banderillas, il y a eu des moments excellents et très vibrants », souligne-t-il. « Surtout, ils m’ont rempli d’émotion et de rencontre de toutes les fortunes », Expliquer Paco Velásquez qui ne cache pas son goût amer de ne pas avoir signé avec la barre de la mort une œuvre aussi voyante et élégante : «Cela a été mon point négatif. Lors de la première tentative, il a heurté un drapeau et lors de la seconde, j’étais un peu précipité.