La ville des palmiers été témoin d’un événement d’importance. La présentation, le colloque et l’exposition du Corrida zapatiste qui a captivé les amateurs de tauromachie, qui se sont réunis au siège de la Cercle Majorquin.

La soirée a commencé par une présentation en hauteur dans laquelle les aspects historiques et artistiques de l’élevage bovin ont été mis en lumière. Juan Pedro Domecq. Le célèbre fan et éleveur Juan Antonio Álvarez Molondra Il a partagé ses vastes connaissances et sa passion documentée pour un tel élevage. Les participants ont eu l’occasion d’apprendre l’importance de l’épéiste de la main de Georges Vargas et la richesse artistique qui l’entoure le monde de la peinture d’art dans la tauromachie par la main de Joaquín Zapata.

L’agriculteur qui s’occupera de son bétail dans le prochain zapatiste, Il a exposé les aspects clés de ses taureaux et comment son bétail avait été forgé, devenant émotif en se souvenant de son père. La partie centrale de l’événement était l’exposition des burladeros peints par Dimanche Zapata pour la course de l’an dernier.

Le succès de la présentation, du colloque et de l’exposition en Palmier a mis en évidence l’appréciation et la passion qui existent dans la communauté taurine de la ville. Cet événement a réaffirmé l’importance de la tauromachie dans le patrimoine culturel majorquin et a servi de point de rencontre pour les professionnels, les fans et les curieux intéressés à en savoir plus sur la tauromachie et les zapatistes.

L’affiche est la suivante :

T 08/10 : Sébastien Castella, José Maria Manzanares et rocher roi (Juan Pedro Domecq)