Par Javier Carrasco

POUR quelques heures dans l’un des après-midi les plus importants auxquels doit faire face tout torero qui cherche à réaliser un rêve, yon lamothe il s’occupe de Mundotoro alors que la robe avec laquelle il deviendra torero cet après-midi est déjà sur la chaise. Prendra l’alternative Mont de Marsan, l’une des places les plus importantes de la tauromachie en France. Une cérémonie du carillon avec rocher roi et Thomas Rufo, qui combattra des taureaux de garcigrande.

yon lamothe il se retrouve calme à un moment attendu, mais travaillé avec conséquence d’importance, non seulement dans sa carrière, mais dans toute sa vie. « La préparation a parfois été très dure et intense, mais cela vous donne la tranquillité d’esprit pour bien dormir et affronter ces derniers jours. J’ai travaillé très dur, je ne peux pas être mieux préparé pour ce jour’, assure le français.

Avec cette corrida, il met fin à une étape de novillero et se consacre comme torero dans une affiche avec deux des plus grandes figures de la tauromachie actuelle. « C’est une étape très importante et cela signifie beaucoup dans la carrière d’un torero, mais c’est toujours une étape sur une route qui, espérons-le, sera la plus longue possible. Vous ne pouvez pas mieux entrer dans les rangs en tant que torero. Quand on a de l’ambition et qu’on veut faire des choses importantes dans le monde de la tauromachie, il faut s’inscrire chez ces gens-là ».

« J’ai travaillé très dur, je ne peux pas être mieux préparé pour ce jour »

lamothe Il n’a pas voulu oublier sa terre et avoue que ‘impose d’être dans une affiche comme celle-ci, dans une foire et une place comme Mont de Marsan’. « L’alternative d’être dans mon pays devient plus spéciale pour pouvoir offrir une journée si spéciale à mon Francema ville et mon peuple’, le Gaulois avoue.

Une alternative aux mains de rocher roile premier de sa carrière de torero. ‘Je suis très fier. Pour tout ce que l’enseignant a accompli et doit encore accomplir rocher roice sera une figure de l’époque ». Il voulait aussi se souvenir Thomas Roufo: « De tous les jeunes, c’est celui qui pousse le plus et qui arrive presque comme une figure du tauromachie‘.

Avec cette affiche, il met le cap vers une nouvelle étape. Les intentions du torero français sont très claires : ‘Je vais être moi-même, montrer tout ce que j’ai travaillé et appris en tant que torero. C’est une étape très importante et très belle’, conclut yon lamothe.