Le droitier d'Estrémadure Émilio de Justo a laissé quelques déclarations dans les micros de OneToro TV après avoir terminé un travail solide sur le premier taureau de Victoriano del Ríoqui a eu transmission dans son attaque dans un bon début de génuflexion de la part de De Juste. 'C'était un taureau exigeant et soigné mais il a dû sortir de la béquille, nous avons dû le porter en avant mais le vent ne m'a pas permis de le maîtriser et de le porter en corrida comme je le voulais.

Avec son deuxième, il n'avait pas beaucoup d'options avec un animal dans des conditions pires, ce qui ne facilitait pas le spectacle de l'Estrémadure, montrant son visage et éliminant des muletazos très estimés : 'Le taureau avait de la noblesse mais je n'ai pas réussi à bien le serrer, mais il a fallu faire attention aux hauteurs pour qu'il soit confortable et jouer aussi avec cet équilibre des distances.